Le Gros oui Grognon de la pandémie

raw performance center

« Peut-être qu’un jour, on découvrira que la bêtise n’est rien d’autre qu’un virus. » — Jacques Sternberg

Sale temps pour la WWE et le catch en général. La planète fait face à l’un des heels les plus fourbes et les plus menaçants qu’elle a croisé dans son histoire : un virus. La compagnie de notre Chairman préférée en est réduite à tourner ses shows hebdomadaires sans public dans son Performance Center, ce qui a eu pour conséquence de nous offrir le WrestleMania le plus particulier de l’histoire du show.

Dans ce nouveau Gros Oui / Grognon, on oppose notre Jean-Pierre Bacri maison Latrell et le disciple de la vipère Wrestlemaniac et on s’interroge sur la légitimité qu’a la WWE à poursuivre ses activité quand tout ou presque est à l’arrêt, si les récents licenciement ne viennent pas de libérer d’un poids son roster ou si Vince McMahon va tirer des leçons de cette période qui ne ressemble à rien de ce qu’on pouvait imaginer.

Il est aussi question dans ce numéro du règne de champion Universal de Braun Strowman un peu sorti de nulle part, et du retour de Charlotte Flair dans la classe des débutantes.

charlotte bianca rhea

« Déso les gamines, maman rentre à la maison. »

Déclarée « business essentiel » par la Floride, la WWE aurait tout de même dû stopper toutes ses activités durant la pandémie de COVID-19.

Latrell: Gros oui

Le risque zéro n’existe pas alors la distanciation sociale mêlé a du catch et le huis clos, c’est quand même ultra déstabilisant pour les téléspectateurs. La NBA, par exemple, a arrêté sa saison dès que Rudy Gobert a été déclaré positif et galère sur le meilleur moyen sanitaire de la reprendre.

Wrestlemaniac: Grognon

On commence tout de suite par la question qui fâche ! Je réponds grognon pour éviter d’écrire quelque chose dans le style « gros je sais pas », mais en réalité je suis très partagé. Du pur point de vue business, il est évident qu’il est préférable pour la WWE de ne pas s’arrêter. Cependant le plus important est l’aspect santé. De ce côté là, l’avenir donnera raison ou pas à la WWE, selon qu’il y aura ou non des cas graves de COVID-19 détectés chez ses employés. En attendant, je ne vais pas juger la WWE.

Si ne serait-ce qu’un cas grave de COVID-19 apparaît, ils se retrouveront très probablement avec un procès destructeur en terme d’image à gérer. Dans ce genre de situation, le patron doit évaluer les risques de chaque option (arrêt ou pas arrêt), faire un choix et l’assumer. Vince à fait le choix qui lui correspond, il en a le droit mais il devra en assumer la responsabilité si ça se passe mal.

vince hhh

« T’inquiètes, si tout dérape je file les clés à Paul et je pars avec mes millions! »

La WWE avait trop de Superstars dans son roster et ne doit pas reprendre celles qui ont été mises à pied.

Latrell: Gros oui

Trop de stars, évidemment et surtout employés pour les house-shows. Et peut on vraiment se plaindre de ne plus voir Pico et Deprimo dans un de leurs gimmicks datés. Mais bon, ça sent surtout le gros coup de com, parce que les autres années, on en riait plutôt de savoir qui avait son bon de sortie… Et puis, Il y a peu de chance qu’ils finissent derrière la caisse d’un Wallmart… Quoique, le Big Show dans sa série Netflix devient agent immobilier.

Wrestlemaniac: Gros oui

J’avais pensé répondre Grognon dans un premier temps et puis je suis allé regarder la liste du roster de la WWE. Il y a encore de quoi faire…

En faisant quelques transferts, il est possible d’avoir au moins vingt-cinq superstars masculines et quinze féminines par émission. Donc il n’apparaît pas nécessaire de reprendre celles dont le contrat a été rompus. Pas du point de vu quantitatif en tout cas.
Après si certains pensent que Rusev, Gallows et Anderson peuvent apporter un plus qualitatif, alors pourquoi pas les reprendre. Toutefois soyons honnêtes, on peut trouver que c’est un gâchis de se séparer de ces trois là, mais on ne va pas les regretter plus que ça.

bobby lashley lana

Et puis bon, que Rusev soit parti y’en a un que ça arrange pas mal.

Vince McMahon va devoir tirer des leçons de cette période, que ce soit d’un point de vu créatif ou de l’ordre du fonctionnement de la WWE.

Wrestlemaniac: Gros oui

Il y a toujours des leçons à tirer d’une situation aussi exceptionnelle. D’ailleurs en écoutant un podcast de Jim Cornette, j’ai appris que la WWE essaie déjà d’en tirer des leçons en réalisant des sondages auprès des abonnés du Network. Avec des questions du type « souhaiteriez-vous voir plus de matchs comme celui entre l’Undertaker et AJ Styles à WrestleMania » ? Ça c’est pour le côté créatif.

Pour le fonctionnement, j’imagine qu’il y a aussi beaucoup de choses à analyser. Ceci-dit, je vois mal comment la WWE pourrait être encore mieux organisée qu’elle ne l’est déjà aujourd’hui. Elle a son Performance Center pour enregistrer des shows télé à moindre coût et le type de contrat qu’elle fait signer à ses Superstars lui permet malheureusement de faire quasiment ce qu’elle veut.

Latrell: Grognon

Il n’en a rien à branler. Il ne tirera jamais des leçons de ce qu’il fait. Son pote est un mec qui conseille de boire de la javel par l’anus, ne l’oublions pas.

jack swagger shocked

« Fa… Fallait pas ? »

Roman Reigns aurait sans doute fini champion Universal s’il avait participé à WrestleMania 36. Mais en raison de son absence, c’est Braun Strowman qui a pris sa place et qui a remporté le titre face à Goldberg. Un règne mérité et qui s’annonce intéressant.

Wrestlemaniac: Gros oui

Ce n’est pas un si gros oui que ça, mais puisqu’il faut faire un choix je vais me montrer optimiste. Braun Strowman n’est pas le meilleur catcheur de tous les temps, mais dans le type monster big man il est pas mal. Dans le ring il est assez rapide pour quelqu’un de son gabarit et peut donner de l’intensité à ses matchs. Au micro il se débrouille et je lui trouve un certain charisme.

Certes ce n’est pas Lesnar, mais qui mérite plus le titre que lui du côté de Smackdown ? Daniel Bryan ou Sheamus peut-être, mais ils ne sont pas taillés pour battre un gars comme Goldberg.

Braun mérite le titre au vu de la qualité du roster actuel. Son règne sera-t-il intéressant ? Pour l’instant la feud contre Bray Wyatt vaut le coup d’être regardée à condition de ne pas être allergique au Fiend.

Latrell: Grognon

Parce que je n’apprécie absolument pas le père Strowman, que son premier adversaire est Wyatt et que si mérite il y a, vivement le règne de Xavier Woods. Pour moi, Strowman est le nouveau Big Show. Il va faire chier un max de feuds a venir en turnant comme c’est pas possible, le tout en faisant des tours de forces en soulevant des frigos.

strowman make a wish

C’est ça où on le laisse briser des enfants en morceaux. Le choix est vite fait.

Que Charlotte Flair soit devenu championne de NXT est une excellente chose pour le roster féminin de la brand jaune.

Latrell: Gros oui

C’est moins casse gueule que Baszler, c’est une vraie pro qui saura mettre en valeur les catcheuses. Mon seul souci, c’est comment après son inévitable défaite, Flair va rebondir… Le mieux, serait une pause assez longue, histoire qu’on oublie.

Wrestlemaniac: Gros oui

Encore une fois j’avais d’abord pensé à répondre Grognon. Non pas que cela m’énerve de voir Charlotte Flair remporter un titre WWE pour la douzième fois de sa carrière, ce qui est un record absolu. Son personnage de meilleure catcheuse de tous les temps que la WWE lui construit depuis des années est une bonne idée : à court-moyen terme nous serons tous contents de la voir perdre ce titre quelque soit la catcheuse qui la battra, à long terme elle fera une légende du catch féminin plus présentable que The Fabulous Moolah.

Par contre je me demandais pourquoi l’envoyer à NXT plutôt qu’à SmackDown par exemple ? La brand jaune étant normalement faite pour les nouveaux arrivants à la WWE et pas pour les superstars aguerries. Et puis je me suis souvenu que Finn Bálor a également été transféré à NXT dernièrement. Donc j’imagine que la WWE souhaite augmenter le starpower de ce roster pour concurrencer les shows de l’AEW. Dans cet optique là, c’est une bonne chose que Charlotte Flair soit devenue championne NXT.

charlotte ric flair

« Et ne t’avises pas de mourir avant que j’ai mes 16 titres! »

Nos deux compères sont donc d’accord sur deux points. Le roster de la WWE débordait de tous les côtés et il est franchement difficile de leur donner tort. Quand même en trois heures d’épisode de Monday Night RAW on ne voit qu’un quart des gars employés et que la cantine est surchargée, c’est qu’il faut purger. Le contexte est évidemment malheureux, et Gallows, Anderson et surtout Rusev qui s’est plusieurs fois fait couper l’herbe sous le pied alors qu’il avait le public dans sa poche nous manqueront.

L’autre point sur lequel Latrell et Wrestlemaniac tombent d’accord, c’est Charlotte Flair et son retour à NXT. Il est difficile en effet de ne pas se rendre compte que l’arrivée de celle-ci le mercredi soir n’avait que pour objectif principal de faire grimper les audiences de la WWE le mercredi soir. Malheureusement le contexte actuel ne nous aide pas à apprécier l’effet Charlotte Flair sur les résultats. Son expérience devrait servir aussi les catcheuses de la brand jaune, mais les défaites qu’elle va enchainer là-bas ne risquent-elles pas de blesser l’aura de certaines catcheuses ?

Là où il y a embrouille, c’est sur la question de la poursuite des activités de la WWE. Latrell en bon suiveur de la NBA prend l’exemple de ligue de basket américaine qui a été parmi les premières à dire stop quand le virus s’est immiscé dans ses vestiaires. Si la WWE a été confrontée à un cas de COVID-19 chez elle après WrestleMania, ce n’est pas pour autant qu’elle s’est arrêtée. WrestleMania de son côté met en avant l’aspect du business qui pousse Vince McMahon à poursuivre les tournages, tout en gardant en tête qu’un cas grave de la maladie pourrait être une très mauvaise pub.

Sur la question du futur de la WWE Wrestlemaniac est optimiste sur un point, Vince McMahon pourrait à l’avenir changer quelques petites chose dans sa manière de faire, notamment du côté créatif de son travail, sans doute poussé par le succès du Boneyard Match ou le Firefly Fun House Match de WrestleMania 36. Pour Latrell… c’est peine perdu.

Latrell et WrestleMania  ne sont pas non plus d’accord concernant Braun Strowman. Le Monster Among Men n’est pas dans les petits papiers du premier qui pense que le nouveau champion Universal n’est que la future armoire à glace préférée de Vince McMahon et que sa carrière ne sera que turn et démonstrations de force tandis que le second reste optimiste en constatant les qualités de Strowman.

C’est tout pour ce numéro du Gros oui / Grognon, en attendant le prochain portez-vous bien et n’hésitez pas à ajouter votre grain de sel en commentaire ou à nous proposer de prochains sujets de discorde pour opposer deux de nos CDCistes.

unnamed

Au début c’était plutôt Gros oui…

 

202c5 15633699263686 800

…Puis la crise est arrivée. Grognon.