Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

De bric mais pas de Brock

- Vous avez gâché un plan bien huilé.
- Ouais et bien puisqu’il est si bien huilé ton plan tu sais où tu peux te le carrer.

John McClane dans Une journée en enfer

 

Alerte, branle-bas de combat ! Une méningite a touché de plein fouet l’effectif composant RAW. Au total quatre victimes dont Jojo et Bo Dallas. Et surtout Roman Reigns, programmé dans le main event, et Bray Wyatt/Sister Abigail, qui devait affronter Finn Balor ! Ces derniers ont été remplacés par le retour légendaire de Kurt Angle et AJ Styles, venu dépanner l’Irlandais. Car il n’est plus question de storyline et de rivalités, mais de proposer au public un spectacle d’assez bonne qualité. Alors, mission accomplie ?

 

 

- J'ai chopé la méningite en couchant.

- Jojo l'a chopée en premier?

- Jojo, c'est comme cela que vous appelez mon frère?

 

 

Nalyse de TLC 2017

 

 

Le preshow : Powerpoint et filles

 

Lors du Preshow, Sasha Banks s’est débarassée d’Alicia Fox dans un match moyen. Faut dire qu’Alicia Fox en fait des caisses avec son personnage de fofolle capricieuse et que, personnellement, ça m’a sorti du match. Bref, la renarde a tapé, devant un public poli.

 

Y’a aussi un poids léger, Drew Gulak qui a voulu faire une présentation de 227 slides powerpoint mais, par manque de temps, il a été écarté du PPV. Il est donc venu chouiner. Voilà, voilà, au moins quelqu'un tente de donner un peu de consistance à certains cruiserweights.

 

 

Alicia est tellement fofolle qu'elle reprend les gestes de la campage de Chirac de 95!

 

 

Opener : Nakamura vs coque d’Iphone

 

Asuka a droit à une place de choix pour ses débuts, l’opener. Et elle a droit à Emma comme sparring partner, on fait pire niveau talent entre les cordes. Et l’Australienne, qui n’a pas un catch virevoltant mais tout de même solide, lui a préparé un bel accueil. Car c’est bien Emma qui a dominé le match, Asuka, comme Nakamura face à Ziggler à ses débuts, a été souvent au sol. Même si, contrairement à Shinsuke, elle a montré un peu de son talent, elle en a clairement gardé sous le pied pour ses affrontements futurs, et c’est donc sans trop forcer qu’elle a vaincu Emma par soumission. Je ne suis pas choqué, elle va monter en puissance, j’attends de la voir face à Sasha, Charlotte, Becky ou Alexa, mais je sais ce qu’elle vaut.

 

 

Asuka nous montre quand même comment botter un cul en restant face à son adversaire.

 

 

2e match : Gentlemen bastards vs 2 random cruiserweights

 

Apparemment, Gallagher est un méchant. Apparemment, il s’est allié à Kendrick. Apparemment, ils en veulent à Alexander et Swann. Et apparemment, et c’est triste à écrire, je ne sais pas lequel des deux est Swann, ex-champion cruiserweight. Ces deux équipes ont décidé de s’affronter et à ce jeu-là, les gentils gagnent. A noter un début tonitruant, où les faces ont montré ce que doivent faire des voltigeurs, voler, aller vite, virevolter. Puis, match tag-team classique, les heels isolent un face dit en péril et s’acharnent.

Rien de bien nouveau, dommage parce qu’avec deux matches cruiserweight dans ce PPV, il y avait de quoi mettre cette division dont tout le monde se fout en avant.

 

 

Ravage des soldes: ce barbu veut cette paire de bottes qui va si bien avec son pantalon...

 

 

3e match : La vieille contre la Champ

 

Alors, autant le dire tout de suite, j’ai aimé ce match. Bliss n’est pas la meilleure technicienne, mais elle a vite compris comment bien raconter une histoire sur le ring. Et elle y excelle. Quand on lui met quelqu’un qui sait faire cela en face, cela raconte l’histoire d’une petite blonde arrogante qui, au départ sous-estime sa challengeuse âgée. Challengeuse vexée, qui met tout ce qu’elle a pour lui répondre du tac au tac, comme cette succession de « je-te-mets-au-sol » vs « je-me-relève-direct-comme-HBK ». Mais la championne, vexée de l’irrévérence de Mickie, finira par l’envoyer tête la première sur le poteau du ring, puis par lui asséner un DDT victorieux.

C’était bien, ce match monte pour moi sur le podium des matches du PPV, et est sûrement celui où Alexa a le plus pris le match en main. Vivement sa confrontation avec Asuka !

 

 

Les mots du catch: chercher des poux à son adversaire.

 

 

4e match : Masques vs un-gars-que-je-hais-mais-pour-qui-je-vais-faire-preuve-d’indulgence

 

Alors, autant le dire tout de suite, je hais Enzo Amore. Son look, ses discours trop longs, ses capacités in-ring, son personnage, et le fait qu’il galère à porter son finisher m’insupportent. Mais, nous sommes dans un PPV spécial, alors pour l’occasion, le mec qui a filé une méningite à Wyatt, a décidé de s’amuser aussi à coller une extinction de voix à l’autre débile. Je n’entendrai pas trop son filet de voix. D’autant plus que la WWE lui laisse faire son discours, repris par le public. Ce qui est débile, t’es heel, tu ne dois pas avoir le public qui joue à te faire ton speech en playback. J’avais le même problème avec les New Age Outlaws quand ils étaient heels.

Ensuite, je crois que j’ai assisté au meilleur match d’Amore depuis ses débuts. Enfin, le moins pire. Enfin, vu son niveau de départ… Vous me comprenez ? Je ne suis pas tombé amoureux du personnage, mais depuis qu’il est heel, il peut cacher ses immense lacunes derrière son comportement de pourri.
Enfin, je comprends que c’est un mal nécessaire pour la division cruiserweight. A part Neville, personne n’arrivait à sortir du lot, et son personnage insupportable exubérant attire du public. Alors oui, c’est insulter le talent des petits gabarits, mais faut prier pour que cela donne un coup fouet à l’audience de 205, pour enfin se débarasser de cette tanche. Car j’ai oublié de le dire, il a foutu un doigt dans l’œil de Kalisto et remporté ce match, très dispensable, on parle d’Enzo.

 

 

Faire un cosplay d'un méchant de X-Or n'était pas la meilleure inspiration pour ce match.

 

 

5e match : fap fap fap

 

Comme écrit précédemment, une méningite a quelque peu chamboulé la carte et ses deux matches principaux. Nous n’aurons donc pas Bray Wyatt se battant sous son rideau et sûrement un maquillage faisant peur (j’aurais misé sur un « hommage » au film CA ). Il fallait donc une affiche pour contenter les trois derniers fans qui restent à Bray Wyatt. Et là, un booker inspiré s’est dit : « nous avons les deux premiers leaders du Bullet club, pourquoi ne pas les faire s’affronter ». Et Bobby, pour cette idée, tu mérites d’être l’employé de l’année à la WWE.

Car le match qui, je le rappelle, n’a eu aucune préparation, est le meilleur match de la WWE depuis plusieurs mois. Un instant sur un rythme puroretsu à base de contres rapides, un instant aérien, un instant technique, un instant stiff... Balor et Styles ont tout donné, et ont montré qu’ils excellaient dans à peu près tous les styles de catch. Et le public comme moi-même en redemandons ! Technique, peu de temps morts, pas d’overbooking (je redoutais un truc mystique de Wyatt), deux lutteurs à égalité, c’était parfait.

Et malheureusement, il faut un vainqueur, ce qui veut dire, une fin, et à ce jeu-là, c’est le démon Balor qui l’a emporté.

A noter que les deux faces se sont ensuite salués, en reprenant le symbole du Bullet Club. Peut-être que cela a fait grincer des dents chez les dirigeants, peut-être pas, mais je m’en fous : quand on voit ce que les deux ont accompli avec si peu de préparation, donnez-leur un mois, et une demi-heure entre les cordes. Je crois que le fait que Bray soit tombé malade est son meilleur accomplissement à la WWE !

 

 

- Excellent boulot Bobby, mais qu'as-tu ensuite prévu pour Wyatt?

- Alors pour les Series, une gastro, pour le Rumble la grippe, pour Mania, une côte félée, j'ai tout prévu sur les 25 prochaines années...

 

 

6e match : fil rouge

 

Elias, qui a visiblement perdu une partie de son nom, comme Rusev, Cesaro, Neville, Langston… avant lui, a voulu nous gratifier d’un concert, avec une chanson rendant « hommage » à Minneapolis, ville accueillant le paye-pour-voir. Et ville de Lesnar, mais bon c’était loin de chez lui, au moins 10 kilomètres !

Bref, à peine commencé sa ballade que le rustre public, très indiscipliné et très bruyant, a couvert son chant. Et en plus, Jason Jordan lui balançait des légumes.

Deuxième essai, bis repetita, si bien qu’un artiste comme Elias, vexé, a défié le fils de Kurt dans un match. Match dont le but était de faire redescendre la pression après le Balor vs Styles et les deux hommes remplirent parfaitement la mission, car je n’ai aucun souvenir marquant du match, à part le tombé.

Jordan l’emporta, alors qu’Elias avait relevé les épaules avant le 3 fatidique de l’arbitre. Cela ressemblait à un finish foiré, mais ils pourraient l’exploiter par « je suis arbitre, et Angle nous a donné pour consigne d’aider son fils », mais pour cela, faudrait que Bobby bosse sur cet arc narratif.

 

 

Elias va faire les choux gras dans 3... 2... 1...

 

 

7e match : Main Event à la poubelle ?

 

Passons au match du Miztourage et du Shield modifié. Nous avons auparavant vu des séquences montrant qu’Angle s’est rajouté dans le match pour proposer un spectacle convenable au public, que le Miz est jaloux de voir que Kurt veut tirer toute la couverture vers lui… C’est pas la justification de l’année, mais vu le peu de temps accordé, on va dire OK.

Le match débute par l’entrée du Shield, avec Angle paré d’une tenue paramilitaire, qui entoure le ring, armé de chaises. Puis qui passe à tabac les cinq adversaires. Puis Angle donne quelques coups (mous) d’échelles. Puis Rollins et Ambrose détruisent Braun, Kane et les tables des commentateurs en sautant du haut d’une échelle. Et c’est une fin de tournage pour les échelles, cinq minutes après le début de ce TLC match. Un peu décevant.

Ensuite, Angle, esseulé par ces sauts kamikazes, subit la loi du Miz et du BAR, avant de passer au travers d’une table. Le personnel médical l’embarque, et c’est là que le match part en vrille.

Il ne reste que deux victimes face à cinq adversaires, à part 2-3 minutes où Rollins et Ambrose reprennent leurs esprits, nous avons cinq bonhommes à occuper. Bref, il y a des longueurs qui s’installent, le temps que tout le monde cogne le Shield.

Ensuite, le Miz fait venir un camion poubelle : le temps de trainer Rollins et Ambrose jusqu’à la benne, nouvelle longueur. Le Miz aurait très bien pu s’occuper du camion pendant que les autres prennent soin du Shield.

Enfin, Kane est con, et c’est contagieux. Kane est avec Braun, celui qui a le plus donné de sa personne : rambarde traversé, 875 coups de chaises, tables des commentateurs… mais il est con. Il tapa accidentellement Braun, qui lui en a voulu au début, le temps que le Miz (excellent en chef des troupes) le raisonne. Braun refait équipe comme si de rien n’était, à part 2-3 regards en coin vers le frère du Taker. C’en est trop pour le démon, qui le fait passer à travers le plateau, puis lui fait tomber une pile de chaises sur la tronche. Et le reste du Miztourage, sourire aux lèvres, vient aider Kane à mettre Braun dans la benne à ordures. Bravo les gars, vous avez éliminé votre catcheur dominant, en ignorant vos adversaires, leur laissant le temps de récupérer. Vous êtes à quatre contre deux, trois si Angle revient.

Et devinez quoi, Angle revient ! Ambrose et Rollins maitrisent Kane, Angle porte des supplex et des Angle Slams/Locks aux trois autres, puis triple powerbomb sur le Miz, merci au revoir.

Ce match est long, bordélique et prévisible dans son histoire. Si c’est loin d’être une purge, je trouve qu’on est loin d’un bon TLC match, que vous le regardiez ou pas ne changera rien à votre journée.

 

 

Le défaut du match illustré, deux qui bossent, trois qui regardent. En fait, le Miztourage c'est la DDE...

 

 

Au final, cette carte était là pour tenir la baraque, mission accomplie. Un gros match, un match féminin assez sympa, un main event qui, malgré ses défauts a quelques moments extrêmes, Enzo qui est moins nul que d’habitude…

Ce PPV est un filler avant les Series, sans aucun impact sur les histoires en cours, mais avec des remplaçants qui ont bien fait leur travail. Par contre, je le considère comme un mauvais TLC, l’absence de plusieurs matches à stipulation, et d’utilisation des échelles jouant grandement sur ce ressenti.

 

 

En exclusivité, et pour vous remercier d'avoir lu cette nalyse, je vous présente le nouveau look d'Enzo Amore.

kane est con, Kane est con, c'est vite dit.

Perso ça m'a pas trop choqué qu'il s'en prenne à Braun pour trois fois rien, c'est dans la nature de son perso de rien en avoir à foutre de la victoire et de vouloir anihiler l'autre monstre.
Par contre j'aimerais bien savoir pourquoi des mecs comme le Miz et the Bar qui sont plutôt vendu comme des catcheurs réfléchis et opportunistes, qui connaissent les règles et savent en jouer pour obtenir des victoires, se sont soudainement mis à l'aider...
Pour moi le problème de ce main event (plutôt divertissant) est là et, la conscience passablement altérée devant mon écran, la seule justification que j'ai trouvé c'est "ben Braun fait tellement peur qu'il y a eu un moment d'hystérie collective irréfléchie", je m'attendais presque à voir Ambrose et Rollins se joindre à leurs adversaires pour le défoncer (ce qui aurait peut être été plus logique).
Si quelqu'un s'est fait une autre explication dans sa tête je serais ravi de la lire.
Voilà sinon j'ai le même avis que le très bon analyste: un pay per view qui n'a qu'un match T, L ou C, qui ne fait avancer aucune histoire mais avec un match de dingue et les autres plutôt mieux que ce que j'attendais.

Pour moi

L'attaque de Kane est cohérente, ils sont en concurrence sur le créneau du monstre destructeur, qui sont tout les deux la juste pour casser du shield.
A partir du moment ou Kane mets le coup de chaise par accident, il se doute que Braun va lui tomber dessus a un moment donné pour lui faire payer ca, et il prends les devant.
Et vu qu'il arrive a prendre le dessus, et que le reste de la team pense avoir la victoire a porté de main, ils l'éliminent pour pas avoir a gerer un braun furax...
D'ailleurs Miz me parait pas si satisfait de la situation que ca, au contraire...

Kane est con

Mais oui. Comment certaines personnes pouvaient s'enthousiasmer de la participation du Big Red asshole? Il a complètement pourri son équipe.
Si, au moins, il avait été au bout de son idée et avait rejoint la team Shield, ça n'aurait pas été plus cohérent mais la pilule serait mieux passée.
-
Très bonne nalyse, très bonne première vignette.

Le Main Event

Hey Seifer !
J'apprécie que tu aies précisé dans ton propos liminaire que ce show avait avant tout pour objectif de faire le spectacle sans nécessairement faire avancer les storylines majeures, du fait du contexte. Je pense que c'est vraiment important d'avoir ça en tête pour apprécier convenablement ce PPV.
.
Je reviendrai juste sur le Main Event. Même si j'entends complètement tes critiques sur la cohérence de pas mal d'intéractions pendant le match, je n'ai pas été gêné outre mesure et me suis plutôt bien éclaté (j'admets quelques longueurs sur le dernier tiers). Je pense que de base, de par la stipu, la "cohérence" du match était quasi fichue. Fallait pas s'attendre à voir quelque chose de réaliste, on parlait d'un 5 contre 3 avec autorisation d'utiliser des tables, des échelles et des chaises et remplacement de la powerhouse d'une équipe par un revenant rouillé (mais qui fait plaisir).
Sur le papier Rollins, Ambrose et Angle étaient morts. 5 contre 3 dans une bataille comme ça, ça pardonne pas, les méchants auraient pu les neutraliser un par un, méthodiquement, surtout après l'élimination d'Angle ou le 5 contre 2 est juste insurmontable et la victoire aurait du être obtenue en 15min à peine, les doigts dans le nez.
.
Sauf que où est le fun là dedans ?! :D
Alors attention, je ne veux pas que mon propos sonne un peu comme "non mais fuck débranchez vos cerveaux et kiffez tout ce que la WWE vous balance à la tronche". Les matchs ne doivent pas se priver de la cohérence et d'intéractions réfléchies et logiques sous couvert que c'est de l'overbooking, c'est la fête. Ce que je veux dire, c'est que de base, le format du match nécessite de débrancher un peu, ou du moins faire preuve d'indulgence intellectuelle dirons nous haha.
Dans le cas présent, on est quand même dans du Main Event made in WWE vieux comme le monde. Les méchants qui pêchent par excès de confiance ou orgueil pour continuer à tabasser inutilement les gentils, à coup d'artifices totalement whatzefuck (benne à ordure), au lieu d'aller régler la victoire illico presto et profiter de leur avantage flagrant, c'est du grand classique.
Le coup du super babyface qui se fait évacuer et qui finit par revenir pour sauver ses potes, c'est vieux comme le monde.
Le coup de deux heels dont soudainement les cerveaux se vident mutuellement dans le caniveau de leur esprit de vengeance pour régler une simple poussette dans un match sur lequel ils ont la main mise, commment l'éviter ?!
.
A la limite, on va dire que ce match a pêché dans son originalité, car au final c'était du très très grand classique. Sans doute du au fait que les gars ont du bricoler des spots au pied levé avec le changement de dernière minute, mais on pouvait s'attendre à autre chose en "surprise" qu'une sombre histoire de camion poubelle. Le spot des chaises était beau au demeurant!
.
Mais j'ai aimé qu'au final tout le monde récite ses gammes dans un joyeux bordel avec de beaux feel good moments et ce retour de Kurt qui pour moi était finement exécuté. On en a donné suffisamment pour faire plaisir à tout le monde, sans pour autant lâcher les gros trucs qui feront pop le public le jour de son futur gros 1v1 à Mania éventuellement (la grenouillère et le "tombé de bretelles" légendaire avant le grand finish par exemple).
Là où je peux sans doute te rejoindre c'est dans ta conclusion, que j'adapterais néanmoins. Ce n'était pas un bon TLC match, certes. Mais c'était un Main Event bien cool :) !

Connexion utilisateur

What's up?



16 novembre

Les pronos pour les Séries sont en ligne, tandis que les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Aimez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin