Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

Vers une dernière fanfare?

We waited together for the cowards to come
Outgunned and outnumbered but we wouldn’t run
No mercy, no quarter
They’ll pay for their sins
Now lower the cannons the battle begins
Dropkick Murphys, Hang’em high 
 
 
Dimanche soir, la division Raw nous a proposé son premier PPV post Summerslam, une période souvent dramatique ces dernières années. Un spectacle rempli de matchs déjà vus et peu palpitants, un show attendu uniquement pour enfin régler la question “Qui est le plus fort entre la bête et le monstre?” Spoiler: C’est encore et toujours Brock Lesnar. 
 
 
Coucou tu veux voir ma suplex?
 
 
Nalyse de No Mercy 2017
 
 
Ca doit être vraiment frustrant d’assister à un pay-per-view dont le seul attrait du public est pour le match de Brock Lesnar et son schéma systématique. Le tout pour un match court, le plus court de la carte principale, où la violence attendue n’était pas au rendez vous.
 
Je ne sais pas vous, mais Summerslam m’avait bien hypé pour ce match, je m’attendais à du fracas de table de commentateurs (s’il en restait) à des projections dans les barricades au point de les défoncer. Mais non, on a eu droit au combo Suplex-Powerslam, à de la soumission lesnarienne dans le coin (que l’arbitre ne coupe pas parce que c’est Braun qui pousse Brock?) et à un petit coup de bidon de Strowman pour éjecter le champion du ring.
 
 
Notez ici que son dîner était sobre et frugal, car tant seulement mangeait pour réfréner les abois de l'estomac; mais le souper était copieux et large.
 
 
Alors oui, j’y ai quand même cru un peu quand Strowman résiste aux premiers assauts, quand Lesnar lui donne un regard de surprise avant d’éclater de rire comme s’il allait lui arracher la peau pour en faire une robe de chambre. Puis, j’ai espéré une résistance assez longue du challenger pour que Brock joue du vice, mais rien. Nada. Pif paf, F5 et au revoir messieurs-dames.
 
 
- Allez, j'en ai marre. F5
- non Brock, le match n'a duré que 8 minutes...
-J'EN. AI. MARRE.
 
 
Même si cette victoire est assez logique et que le personnage de Strowman ne pâtira pas de cette défaite, on peut se poser la question du futur du titre WWE. Les rumeurs qui nous parviennent de l’IWC nous annoncent une pause de quelques semaines du champion en titre. Classique coup automnal de la WWE: un champion absent, des Raw sans construction autour d’un titre majeur, un Survivor Series où les grosses têtes d’affiche de la division se feront face pour le prestige. Super. Le seul avantage est de permettre a Braun, Jonathan, Roman, Bray et Finn de regagner du prestige et de paraître suffisamment fort pour affronter Lesnar au Royal Rumble. 
 
Petit pari pour ma part, ce sera autour de Finn Balor de prendre sa torgnole.
 
Sympa. Je ne peux pas participer au Rumble et me faire éliminer par Luke Harper, plutôt?
 
 
Etant donné que ce dernier s’est enfin débarrassé de l’épineux mangeur de mondes, Bray Wyatt, dans un “no make-up” match. Finn va pouvoir enfin affronter des vrai catcheurs, des gens capables de se mettre en valeur tout seul. 
Ce match était assez problématique, Wyatt attaque Balor et son slip gris avant que la cloche sonne, le blesse au bras et provoque l’intervention de plusieurs arbitres l’évacuant vers le titantron. Malin comme un rival de la famille McFly, Wyatt traite son adversaire de “mauviette”.
 
 
Balor! T'ose pas venir parce que t'es une poule mouillée... Cot cot cot!
 
 
- Il m'a traité de mauviette, c'est ça? 
- non, de poule mouillée, regarde il bat des ailes là.
- WYATT, TU M'AS TRAITÉ DE MAUVIETTE?
 
 
Euh... non, j'ai fait la poule.
 
 
Personne ne me traîte de mauviette!
 
 
La suite est écrite et sans intérêt. Finn Balor est impitoyable avec son adversaire et remporte logiquement la bataille, sans artifice ni intervention de Goldust et se dirige vers l’inconnu alors que Wyatt va, lui, se trouver une autre victime (Jason Jordan?) et rester dans la midcard sans que son aura n’en prenne un coup.
 
 
Comme Jean-Luc Mélenchon, malgré les défaites, Bray Wyatt a toujours de plus en plus d'adeptes.
 
 
Un dont on se demande s’il ne mériterait pas mieux que la micard vu le boulot ultra efficace qu’il effectue est the Miz. Champion intercontinental depuis plus de trois mois, entouré d’une clique et futur père, The Miz s’est donc retrouvé en feud contre Jason Jordan, le “fils” de Kurt Angle.
 
Match idéal pour ouvrir la soirée, on assiste à une belle qualité in-ring. Jason Jordan, bien qu’il soit presque aussi mort à l’intérieur que Baron Corbin et pas aidé par sa grenouillère héritée de RVD, arrive à prendre le dessus sur le champion avec une énorme suplex tendue par exemple.
 
 
Je m'éclate sur ce ring, merci Mike, merci Kurt, je baigne dans la joie.
 
 
Cependant, le Miz ne catch pas seul et le duo Bo Dallas-Curtis Axel tourne autour de Jordan, tenant d’intervenir sur le ring et de jouer avec la naïveté du rookie (c’est peut être de famille) qui finira par céder et perdre sur un Skull Crush du Miz.
 
Mon petit souci avec cette feud c’est la non implication de Kurt Angle. Quand la défaite est claire et nette en weekly, contre Cena ou Reigns, je comprend qu’il n’intervient pas, mais ici? Il ne regarde pas le match de son fils ? Il n’a pas le pouvoir de le faire redémarrer après avoir vu la “passe décisive” de Curtis Axel? Quel est le but de cette storyline s’il ne pousse pas son fils vers la victoire? Il attend un heel turn? Bref, c’est étrange surtout que le public semblait réclamer l’ex champion olympique.
 
 
Ah ah, tu devrais plutôt filmer la rampe, Billy, tu vas rater l'arrivée de Papa. Il va ramener la petite merde du Miz et relancer le match, tout est prévu.
 
 
Avant d’attaquer le match tag team et John Cena vs Roman Reigns, deux petits mots sur le match des petits gabarits ou le paria actuel de la WWE, Enzo Amore, subit encore un peu plus l’humiliation qui lui est destinée en remportant la ceinture violette en trichant. Le roster est vraiment salaud d'entraîner Amore vers le succès. Pouah, ça me dégoute.
 
 
Et dire qu'on ne pouvait pas le punir sur les habits... il aime ça le salaud, il prend même de l'avance sur Halloween avec cette tenue hommage à Beetlejuice.
 
 
Je trouve surtout dommage de faire perdre Neville ici (punaise, j’aurai jamais un résultat positif pour cette division) alors qu’il a tout de même dominé tout le roster. En comparaison, c’est comme si un connard absolu de NXT était envoyé à Raw et remportait le titre WWE en faisant soumettre Brock Lesnar avec un crossface.
 
 
Mais ça y est! Je sais où je t'ai déjà vu! T'étais le Bunny d'Adam Rose!
 
 
Deux petits mots également sur la division féminine qui semble attendre la disponibilité d’Asuka pour avancer. Pour une fois, on a eu droit à un Fatal 5 way match efficace où personne ne fut laissé de côté. Des unions pour “éliminer” Nia Jax ou encore cette dernière qui porte Sasha Banks et Alexa Bliss pour un samoan drop bien physique. Et Bliss, sournoise comme jamais, conserve son titre après un petit Snap DDT. 
 
Alors si Asuka n’arrive qu'à TLC le 22 octobre, comme annoncé durant le PPV, quoi faire pour cette division d’ici là? Une rivalité secondaire peut-elle naître sur une base autre que la ceinture?
 
 
Je prendrais bien une rivalité que je gagne.
 
 
La division qui doit aussi se relever après ce PPV et un match dantesque (Ah ah ah) est celle des tag teams qui ne racontent pas grand chose. 
 
Pas dans le match en lui même hein, mais dans la construction de la feud. C’est ennuyant, on ne sent personne vraiment impliqué, en un mot: c’est laborieux. Alors, quand les thème song de Rollins, Ambrose, Sheamus et Cesaro retentissent, on est pas en train de bâiller à se décrocher la mâchoire (hé hé hé) mais on est aussi excité qu’un poulpe.
 
 
Cette passion masquée par des lunettes de soleil, quel dommage.
 
 
Si les promos font saigner des dents (uh uh uh), le catch lui, fait du bien au coeur. Tout le monde connaît sa partition sur le bout des lèvres (bon ça suffit là), ça s'enchaîne merveilleusement. Le petit couac du match, mais vous l’avez peut être deviné, c’est que Cesaro s’est pété deux dents et ouvert la lèvre inférieure suit à une projection d’Ambrose sur un poteau du ring.
 
 
Alors Latrell, tu trouves vraiment qu'on ne se fend pas la gueule sur le ring?
 
 
Il faut saluer le courage du Suisse d’avoir continué et de nous avoir permis des jolies images qu’on ne voit plus qu’au rugby ou au hockey sur glace. Le Suisse et l’Irlandais qui fonctionnent définitivement en véritable équipe pouvant enchaîner White noise et powerbomb de la troisième corde ou une double irish cross.
 
 
Allez la!! Mettez vous sur la gueule les shieldiens!
 
 
Malheureusement ce n’est pas suffisant et les champions de l’ex SHIELD garderont leur ceinture, dans une sorte de bordel final, sans aucune tension visible entre eux alors que je signerai bien pour une nouvelle feud entre les deux mais aux alignements différents, laissant ainsi la place au club, aux Hardys ou à des nouveaux venus de NXT.
 
 
Je serai bien venu moi, à l'époque où j'avais un copain... maintenant je suis seul et je parle tout seul.
 
 
Le dernier match, qui entre nous aurait mérité le main-event vu comment la foule était bouillante (il y avait bien quelques groupes de trolls ne sachant pas trop qui huer). John Cena, nonchalant comme durant toute la feud, joua avec sa relation avec le public et feinta même un faux départ du ring devinant qu’il n’était pas désiré. Roman Reigns, son “petit frère WWE” étant donné le récap vidéo d’avant-match, venant le chercher pour le remettre dans le droit chemin.
 
 
- Roman, c'était rigolo non, quand j'ai fait semblant de partir?
- Non.
- Allez... et quand le public nous a hué?
- Non plus.
- T'étais cool avant, Roman. T'as changé.
- J'ai gagné le mauvais rumble, c'est tout.
 
 
Le match enchaîna rapidement avec des moments bien stiffs, de nombreux near falls suite à des Attitude Ajustement simple, d’autres depuis la deuxième corde, des superman punch et même un spear sur les tables de commentateurs.
 
 
Bon, sur la photo, on dirait que Reigns se vautre parce qu'il n'a pas pris assez d'élan et vous n'avez pas tort.
 
 
John Cena rivalisa d’intelligence pour essayer de battre Reigns, je pense à son double AA par exemple, mais l’histoire ne voulait pas d’une victoire de Cena et un enchaînement Superman Punch x Spear viendra sceller son sort sur ce match.
 
La fin, et donc le lien avec le titre de cette nalyse, est plus surprenante. John Cena battu se rapproche de Reigns aux affûts, lui lève la main et lui dit quelques mots dans le creux de l’oreille (sur sa relation avec le public, peut être) avant de rester prostré sur le ring quelques minutes.
 
 - Tu te fous de ma gueule John? Dwayne a fait la même chose quand j'ai gagné le rumble, c'est à partir de là que le public me déteste.
- Bah, c'est le but de notre feud non? Le parralèle avec Dwayne.
- Ben oui, mais votre feud était finie à ce moment!
- C'est vrai, je fais ça pour te faire chier.
 
 
Une grosse sensation d’au revoir régnait sur ce passage, une forte émotion quand il console un gamin derrière les barrières et je ne pensais pas qu’un PPV mineur pouvait être le lieu pour des au-revoir d’un des plus grands catcheurs du 21e siècle. Je n’ai pas écouté/vu le Talk Raw parce que je pense que même si Cena était invité, il aurait botté en touche si la question de retraite lui était posé mais peut être qu’on se dirige vers un “farewell tour” à la Ric Flair.
 
 
C'est une bonne idée ça! 
 
 
La carrière ciné de John Cena commence vraiment à prendre et pas dans les films d’action comme au début, il se tape plein de comédies avec le gratin d’Hollywood où il ne fait que la guest star pour l’instant (hilarant de le voir, par exemple, à la fin de Daddy’s Home en rival de Mark Wahlberg) mais sera à l’affiche de l’adaptation, encore en pré production, de K2000 qui sera sur le modèle des récents 21 Jump Street et Alerte à Malibu.
 
Bref, John Cena n’a jamais été aussi prêt de quitter la WWE ou du moins les rings de catch et ça fait quand même un peu bizarre.
 
 
Ils vont tous chialer.
 

 

Pas emballé

L'avis général autour du PPV a l'air positif, pour une fois, je suis un peu moins joyeux que tout le monde.
*
Il y avait deux très grosses affiches à ce show, et elles m'ont déçues toutes les deux, dans le match et dans le résultat.
Cena-Reigns, bon, c'était sincèrement pas mal mais pas ouf. Niveau énergie, puissance, on a vu bien mieux contre Roman : Owens, Styles ou même Rusev. Là ça m'a beaucoup rappelé les Cena-Rock des deux WM : on enchaine les prises, mais on communique pas trop, on sent pas de haine, d’agressivité, de combat. Et faire gagner Reigns est à mon sens une très mauvaise idée.
*
Même chose pour Brock-Braun. Je ne vois pas en quoi la victoire de Lesnar est logique. Bordel, c'est l'année de Strowman, voilà un mec qui fait sensation partout où il passe, dont le push est super bien accepté par le public qui le réclame, c'est lui la star de demain ! Si on lui donne pas à lui le titre et la tête de la Bête, et qu'on garde ça pour Roman au prochain WM, c'est nul, tout simplement. WWE, ne mise pas tout sur le même beau cheval, tu as là de quoi forger une feud historique entre les deux stars de la fin des années 2010, Reigns-Strowman ça peut être comme Cena-Orton, Rock-Austin, mais faut que les deux gagnent des gros trucs. Il est temps de passer à autre chose pour le Minotaure.
*
La vraie bonne affiche de la soirée, c'est les équipes. Mais on n'a vu que Cesaro et Sheamus qui ont tout tenté, nearfalls après nearfalls après nearfalls pour coucher Ambrose. Les anciens Shields ont résisté héroïquement, mais les stars de la nuit, ce sont les Européens.

Un bon ppv terni par un main

Un bon ppv terni par un main event décevant. Encore un match court et assez convenu de notre ami Lesnar. J'ai d'ailleurs trouvé que Braun était venu avec un moveset plutôt restreint. (Parce qu'il ne sait pas faire plus ou parce qu'il avait pour consigne de ne pas faire paraitre Brock trop faible?) Toujours est-il que Lesnar réussit à faire des étincelles quand il est en configuration triple threat ou fatal 4 way mais en duel, c'est une autre histoire et j'ai l'impression que la marchandise qu'il nous livre est de moins en moins qualitative.
.
Le match des filles était vraiment plaisant, on aurait aimé quelques minutes supplémentaires.
.
Le tag team était superbe, j'ai adoré cette ambiance chaotique qui fleurait bon la sueur et l'abnégation totale des deux équipes. Le déchainement des quatre catcheurs qui ne voulaient rien lâcher était assez hypnotique. C'est sûr que l'état physique de Cesaro a beaucoup compté - une fois encore, quel catcheur!
.
Concernant Cena, je peux évidemment me tromper, mais je ne le vois pas partir dès maintenant. Il est encore relativement jeune, il est très en forme, il peut encore faire briller tout un tas de petites pépites du roster et puis surtout, il lui reste encore à battre le record historique de Flair - ce qu'il ne manquera pas de faire tôt ou tard. Alors certes il peut lever le pied (comme il a déjà largement commencé à le faire) et rester toujours présent sous la bannière McMahon tout en raréfiant ses prestations.

Ah mais c'est clair qu'il ne partira pas

Il a plein de projets (pourris me semble-t-il, mais bon) à Hollywood, mais il reviendra régulièrement. Il l'a dit le lendemain, il sera comme Batman, quand la WWE enverra le signal, il accourra. Bon, ça sera probablement pour se coucher devant des jeunes, mais of course au moins un dernier run avec la ceinture est à prévoir.
Quant à Brock, oui, c'est décevant de voir qu'il n'en fait pas plus, parce qu'on sait bien qu'il possède en réalité un arsenal bien plus riche que Suplex City Bitch - Kimura - F5, mais à la rigueur, je veux bien accepter l'idée qu'il sait que ces trois prises sont mortelles et que du coup il se contente de les enchaîner, se disant que ça finira forcément par passer au bout d'un moment. N'empêche, il a manqué quelques nearfalls pour que Braun ne sorte pas amoindri du combat, et j'aurais aimé qu'il se dégage à 3,00001 du F5 fatal...

Un gros PPV bien construit

J'ai surtout apprécié le "flow" du PPV comme disent les ricains, wesh. Les matchs dans l'ensemble étaient bien différents, bien bookés et s'enchainaient bien sans temps mort, je n'ai jamais eu le sentiment de m'emmerder.
.
Même devant le match des cruisers, sur lequel je ne partage pas forcément ta vision sur le choix du vainqueur. Tu dis que c'est dur de voir Neville se faire battre après qu'il ait dominé toute la division. Est-ce que justement ce ne serait pas le meilleur argument pour le faire perdre. Comme tu dis, il a battu tout le monde, il a dominé pendant des mois. Quels challenges lui reste-t-il ? Surtout que tu fais un parallèle avec NXT qui s'est spécialisé dans le concept de faire perdre des catcheurs pour les faire passer à autre chose (monter dans le roster principal).
Cette defaite ne serait-elle pas du coup le signal d'un Neville se repositionnant dans le roster principal après son excellent travail chez les cruisers.
D'un point de vue plus cynique, on pourrait aussi se dire que la division cruiserweight est morte depuis des mois, elle n'intéresse pas grand monde malgré la "domination sans partage et le super boulot" de Neville. Du coup quelle serait la justification de perdurer dans ce status quo ?
La victoire d'Enzo était pour moi l'évidence et surtout la nécessité pour foutre un coup de pied dans la fourmilière violette qui propose soudainement quelque chose de totalement différent (qui ne plaira pas à tout le monde c'est certain).
.
Là ou je te rejoins c'est sur le Main Event, qui était d'une certaine façon décevante. Les attentes étaient énormes et, tout comme pour Reigns/Cena, ils étaient manifestement partis sur faire de ce match un "one shot". Du coup, vu la magnitude de l'affiche, on était pleinement en droit d'attendre bien plus, qu'ils lachent totalement les chevaux histoire de marquer le coup et qu'on se souvienne de leur match.
Ce n'était définitivement pas le cas.
Le mérite que j'accorderai à ce match néanmoins, c'est sur les 5 premières minutes où j'ai trouvé qu'ils ont vraiment réussi à faire trembler tout le monde sur le fait que ça pouvait être la fin de Lesnar. Surtout dès les premières secondes avec le clin d'oeil sympa au match #1 Goldberg/Lesnar et ce finisher porté très tôt. Malheureusement le spot de la Kimura a un peu tout cassé derrière.
.
Pas sur de comprendre pourquoi tu dis que le match tag team ne "racontait rien". C'est pas du storytelling transcendant certes mais on a des champions face indestructibles et ultra résistants, poussant les heels à faire progressivement évoluer leur arsenal et à innover pour tenter de battre un Ambrose qui était impossible à coucher. En ce sens le match ressemblait d'ailleurs pas mal au premier Usos/New Day ou Woods avait poussé les Usos dans leurs ultimes retranchements et qui avaient du sortir des combinaisons jamais vues avant.
Un vrai match gagnant-gagnant pour moi où les heels volent le show en étant super impressionnants; et par effet miroir, les babyfaces apparaissent très très forts d'avoir résisté à tous ces assauts.
.
Sinon bravo pour les vignettes, la comparaison Melenchon/Wyatt notamment qui est saisissante une fois devant la remarque haha.
Je me suis bien marré!

Largement d'accord

Très décevant, ce main event, finalement. C'avait été si fort à Summerslam qu'il aurait vraiment fallu envoyer le pâté à No Mercy, mais au final, ça tombe à plat, du fait d'un finish trop banal et trop rapide. Dommage, parce que j'avais trouvé la soirée bien embarquée, avec notamment ce super tag team — c'est plus facile quand t'as quatre catcheurs de cette qualité dans le ring. Cesaro, j'en parlerai dans les comms de l'article de Rapha, mais s'il n'a pas gagné un run au main event avec cette perf... Quant à Cena-Reigns, comme toi, j'ai trouvé ça bizarre. Roman looks strong, ça c'est fait, mais j'ai toujours du mal quand deux mecs qui ont passé des semaines à s'envoyer du "je te respecte pas, t'es qu'une merde" terminent leur combat en se saluant respectueusement, ça sonne faux. Et cette dernière image de Cena, mazette, ça fait bien tournée des adieux. Imagine il revient jamais, Reigns aura envoyé Taker et Cena à la retraite en l'espace de quelques mois! Un mot sur Jordan: il va aller super loin en disant au micro que son adversaire "sucks".
Ah, et c'est qui, Jonathan?

Jonathan

ça doit faire deux ans et une virée chez Henri Death que Samoa Joe a été intelligement renommé par certains esprits forts d'ici: Jonathan le samoan. Je pense que tu dois être l'un des seuls a n'avoir pas répéré ça :)

Connexion utilisateur

What's up?



17 octobre

Les résultats des pronos sur Hell in a Cell sont en ligne: qui a mis un genou à terre? Les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Aimez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin