Sondage

Cela fait maintenant un mois tout pile que Jinder Mahal est champion de la WWE. Selon vous::

En route vers le 3e tour!

Parce que ce PPV, c'est NOTRE Projet!

Emmanuel Macron, détenteur du titre "Président de la république" après son squash de Lepen.

 

Voilà, la nouvelle saison de la WWE peut commencer après un Mania dantesque. Et la draft a quelque peu redistribué les cartes, qui fait un peu office de 1er tour dans la reconquête du titre de show suprême par RAW au détriment de Smackdown. Ce Payback fait donc office de second tour, pour savoir si cette nouvelle donne permet de repartir sur de bonnes bases.

 

Comme on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve, de subtils clins d'oeil à l'élection française seront disséminés tout le long de cet article. Parce qu'il est jeune, beau, et surtout parce que je ne veux pas de contrôle fiscal.

 

 

Nalyse de Payback 2017

 

 

Le pre-show est composé de deux chapitres:

- L'équipe d'Enzo et Big Cass a réalisé un tombé victorieux sur le duo chauve Gallows et Anderson. Le match n'est pas foufou, vu que ce ne sont pas non plus des équipes soit techniquement impressionnantes, soit très motivées.

 

- Nous avons eu droit à un Miz TV, avec Finn Balor en invité. Le Miz est d'abord élogieux ressortant le CV de l'Irlandais. Alors du coup, il ne comprend pas son échec à la WWE. L'ami Finn lui rétorque qu'il est le premier champion DE L'UNIVERS de l'histoire et compte reprendre son bien, sûrement le jour où Brock Lesnar se demandera quel est cet objet autour de sa taille.

 

Puis le Miz se fit frapper, comme dans tout bon Miz TV qui se respecte. On a ici un passage digne d'un RAW, mais qui reste en preshow tout va bien.

 

 

Comment se construit un preshow réussi? C'est un mélange de choses physiques et intellectuelles.

 

 

Place au vrai show, le vrai. Et quoi de mieux que de commencer par la rivalité la plus ancienne en cours, celle entre les anciens amis Jericho et Owens. Le titre des Etats-Unis est en jeu, et si le challenger l'emporte, il sera transféré à Smackdown, lieu du titre.

 

Le match fut très plaisant et rythmé, chacun jouant à merveille sa partition. Owens, roublard, aura donc pris du temps pour récupérer après des moments forts, de son adversaire. Il usera de sa technique du doigt sur la corde, pour casser le mur de Jericho. Mais l'ami Chris va quand même remporter ce match, par soumission. En tant que nouveau champion des Etats-Unis, le voilà à Smackdown.

 

Pas pour longtemps, vu que le lendemain, lors du rematch, le voilà dépossédé de son bien, et surtout passé à tabac, sûrement pour justifier son départ en tournée.

 

Mais les deux canadiens ont bien enflammé la salle, mission accomplie pour cet opener.

 

 

Ce match m'a enchanté à 66.1%

 

 

Le second match se devait d'entretenir la flamme qui habitait les spectateurs. Et quand on propose une affiche entre deux noms reconnus en dehors de la WWE, ça peut le faire. Austin Aries s'est fait plaisir, avec une première partie du match où il fait un étalage complet de son talent! Logique, car moins connu des suiveurs de la WWE que son adversaire Neville, mais cela permet de voir que ce match pour le titre cruiserweigt est une excellent affiche. Neville, en bon salopard est plus méthodique, mais finira dans la prise de soumission de son adversaire.

 

Il s'accrochera à ce qu'il peut pour survivre. La corde, non, trop loin! Vas-t-il taper? Non, il s'accroche à son titre, et surtout à l'arbitre, qui en perdit l'équilibre. Ce dernier se sentira agressé, et donnera une victoire par disqualification à Aries, qui passe encore à côté du titre, mais peut justifier aisément un nouveau match.

 

Et vu la copie rendue, je suis ravi que cela continue.

 

 

D'une certaine manière, on est comme une prostituée, notre boulot c'est de séduire.

 

 

Niveau continuité, nous voilà avec la feud par équipes du moment. Les frères Hardy, tout "nouveaux" venus depuis Wrestlemania, et champions depuis le show des shows, vont affronter leurs rivaux les plus dangereux, Sheasaro. Beaucoup de respect pour les hommes en kilt (oui Irlande/Ecosse, c'est pareil tout ça...) envers les ex-têtes d'affiches de la TNA.

 

Le match a une construction classique d'un match par équipe: les challengers détruisent un face dit en péril, puis changement de rythme après un tag salvateur. Ici, c'est Jeff qui fut le massacré, il s'y est même cassé les dents, au sens propre du terme. Mais la fraternité a finalement repris le dessus, et les Hardy conservent leur titre, au terme d'un match efficace et plutôt intéressant.

 

Après le match, les champions furent félicités par leurs challengers, avec une poignée de main... AVANT DE SE FAIRE EXPLOSER LA TRONCHE.

Car Cesaro et Sheamus, frustrés par cette défaite, changent d'attitude, et laissent parler la colère! Un turn qui va permettre de reconduite cette feud.

 

 

Jeff Hardy a mon âge, encore un jeune qui va percer.

 

 

Place au filles. Qui va repartir auréolé du titre féminin? Bayley, la championne qui a tout de même Banks et Charlotte sur son tableau de chasse, ou Alexa Bliss, la révélation de Smackdown?

Si je n'ai aucun mal avec Alexa au micro, que je trouve divinement "bitchy", je m'interroge toujours sur son niveau in-ring. Elle n'est pas nulle, mais je n'arrive pas à la situer par rapport au Banks et Charlotte.

Mais pour le coup, ce match est pour moi le coup de coeur de ce PPV. Bliss s'est acharné sur Bayley qui a usé de sa ténacité pour la contrer. Mais en vain: après une rencontre entre la tête de la Champ et le poteau de coin de ring, puis d'un DDT porté par Bliss pour remettre un coup sur la tête, voilà que la petite blonde devient la première lutteuse à avoir pu remporter le titre féminin des deux divisions. On aurait pu penser que ce serait Charlotte qui y parviendrait, mais la petite Alexa a carrément explosé et s'est hissée au niveau de ce que j'appelle "la sainte trinité féminine" (Charlotte, Banks et Lynch).

 

 

Etre candidat à la présidence, c'est avoir un regard et un style. Aussi vrai qu'Alexa a un regard et un style sur son rôle.

 

 

Nous avons pour le moment une copie parfaite, que des bons matches, et un public chauffé à blanc. Il est donc temps pour la WWE de refroidir tout le monde. Place maintenant à la maison des horreurs, que je vais renommer la "maison des erreurs".

 

Première erreur, l'histoire était finie après Mania. Randy a infiltré la Wyatt family pour mieux la détruire, fragiliser Bray, puis lui prendre son titre.

 

Deuxième erreur: le manque de motivation des deux pour continuer la feud. Ils sont dans deux shows différents, et sont focalisés sur de nouveaux némésis: Balor pour Bray, et le WTF Mahal pour Orton.

Troisième erreur: le format du match.

 

Personne ne pigeait les règles, on nous les balance. Randy prend un Uber pour aller chez Bray. Déjà, si tu ne sens pas le piège, t'es con comme dans un film d'horreur pour ado libidineux. Mais si en plus tu prends soin de bien tourner le dos pour bien laisser des opportunités d'attaque à Bray, t'es idiot.

 

Dernière erreur: accumuler tous les clichés des films d'horreur, la lumière de la maison devient rouge (Amityville), des "bébés" (enfin des poupées) inquiétants, parce que les enfants ça fait peur dans les films d'horreur comme dirait l'ami Debbache, une cuisine dégueulasse...

 

Tout y est passé, c'était mal filmé, mal rythmé je trouve aussi.

 

Je pense que la WWE a voulu tenter un "Final deletion" pour jauger s'ils pouvaient refaire un trip Broken, mais ils sont loin d'en être capables.

 

Pour revenir sur ce très mauvais match, Randy a donc perdu, trop distrait par la vaisselle ou les poupées, et Bray est rentré avec l'Uber qui attendait.

 

Il est passé sur le ring, pour dire ses trucs, mais Randy est apparu. Ne me demandez pas comment il s'est téléporté, car la maison semblait être à 20 minutes en voiture, je ne suis pas sûr que la WWE le sache aussi. Il aggressa Wyatt, mais Jinder et les Singh Brothers (je suppose que les appeler Slumdog faisait trop raciste...) ont pris le dessus sur Orton.

 

 

Ce match est de la poudre de perlimpimpin.

 

 

Bref, pour calmer les huées que l'on entendit poindre suite à ce navet, Rollins et Joe se devaient de redresser la barre. Mais ils n'ont pas été aidés par ce public refroidi, et aussi parce qu'ils en gardaient sous le pied. Après tout, la rivalité ne venait que de commencer, et comme l'affiche a de la gueule, il ne faut pas tout dévoiler. C'est comme avec les filles messieurs, ne sortez pas votre sexe de suite, faut d'abord que vous présentiez bien avant de l'attirer dans votre lit.

 

 

Seifer n'est pas le candidat de l'esprit de la finesse.

Il prétend même qu'il en a une comme ça.

 

 

Bref, ce match a tout de même eu un dénouement qui m'a assez surpris: alors que Jonathan le Samon portait une soumission sur Rollins, après avoir énormément travaillé sur son genou, l'architraitre, au dessus, a porté son poids sur son tortionnaire. Ce tombé improvisé et opportuniste aura eu raison de la soumission, avec un compte de 3 à la clé.

 

Et nous avons là une construction de big man intéressante. Normalement, l'athlète imposant est invaincu pendant longtemps, avant de perdre face à une pointure (Cena pour Rusev, Reigns pour BRAUN). Là, nous avons un colosse qui prend le pin, dès son premier match de PPV. A part renforcer sa colère et sa dangerosité, je ne vois pas trop les effets négatis de ce tombé accidentel. La feud ne fait que commencer, soyez-en sûrs.

 

 

Je sors du vestiaire de Joe. Il a l'air encore plus déboussolé par sa défaite que Le Pen durant le débat.

 

 

Place au Main-Event. Le visage de la WWE Roman Reigns, que les fans adulent pour son envoi de LA légende à la retraite, son push immérité selon eux, va affronter la révélation BRAUN (à prononcer comme un métalleux).

 

Ce dernier l'a même envoyé à l'hosto, sous les vivats que le face Reigns attend logiquement (sérieux les gars, arrangez le truc).

 

Bref, c'est un Roman plus que diminué, avec un bras gauche inutilisable, le torse plein de bandages qui se présenta devant un homme en pleine forme, et qui renverse des ambulances.

 

Mais le match ne fut pas à sens unique. Après une destruction en bonnet du forme (oui je fais des calembours) de Roman, ce dernier, grâce au fameux second souffle que détient tout face qui se respecte, tente de reprendre le dessus.

 

Las, le Spear ne suffit pas, et c'est un Reigns diminué mais combatif qui finit par voir ses épaules rivés pour le compte de 3.

 

Puis BRAUN, qui n'a bouffé que 3 enfants avant le match, continue son jeu de massacre, au point que Reigns "crache" du sang (faux bien évidemment, vu que BRAUN a continué à le dézinguer après).

 

Et c'est sur cette image de démolition que ce termine ce paye pour voir.

 

 

Emmanuel et sa rencontre avec Tye Dillinger. Oui je n'ai rien sur le match qui était prévisible comme le vainqueur de ce second tour.

 

 

Au final, que retient-on? De la merde concernant le match Orton-Wyatt, et ensuite des copies correctes voires bonnes. Pas de match de l'année, mais un assez bon PPV dans l'ensemble.

 

Les 2 lutteurs de Smackdown qui ont fait le déplacement (Orton et Owens) ont perdu.

 

Mais ce que je retiens surtout, c'est que ce PPV n'a achevé ou lancé aucune rivalité. Soit il y aura des rematches ou des vengeances (Aries, Owens, Hardy, Bayley, Joe, et Reigns), soit Mahal a rappelé qu'Orton et Wyatt, c'est du passé.

 

Bref, c'est pour moi bizarre à dire, mais il s'agit de la suite de la draft, en attendant le prochain PPV rouge, pour enfin voir une évolution des histoires.

 

 

Au final, on va attendre les législatives et Extreme Rules pour savoir ce qui nous attend.

Le build de Braun est quand même impressionnant

Bon, on même temps, ç'a été pareil avec Ryback en son temps. Mais là, Braun-Lesnar me semble inévitable, avant un énième "Cena slays the beast" je suppose...

d'accord mais

J'aurai juste vu Roman dans le rôle du Slayer...

Je comprends pas

Pourquoi faire revenir les Hardy Boyz si c'est pour faire du Final Deletion avec Orton ?
Je vais pas trop critiquer la WWE parce qu'elle essaie de proposer quelque chose de neuf par rapport à ses programmes habituels. Mais ce serait tellement plus simple et plus efficace de récupérer le délire des frères Hardy...
_____
Sinon, Roman Reigns a perdu. Mine de rien, pour celui qui est censé être le nouveau top guy de la WWE, Reigns perd relativement souvent.
Tant mieux, ça rend ses feuds un peu plus intéressantes.

House of horrors.

Je ne sais pas si c'était une tentative de Final Deletion à la sauce WWE, mais quoique ils essaient dans ce domaine sera voué à l'échec parce que ce n'est pas ce qu'on attend de la WWE. Surtout en PPV. C'est bon pour des shows qui ont besoin de buzz.
Il faut signaler aussi l'accueil polaire qu'a reçu ce passage par le public de San José qui n'avait sûrement pas payé pour voir 20 minutes d'une série Z.

RAS sur le reste. On était un peu obligé de se farcir ça, mais ce n'était pas notre PPV.

house of...

Selon moi, un délire type final deletion ou les new day dans le bayou peuvent marcher à la WWE. Mais uniquement si tu le fous sur le network sans rien autour.
Comme ca pas de public, tu peux écrire une histoire et match de 30 à 60 minutes, et t'appliquer à la réalisation.

Connexion utilisateur

What's up?



31 août

Même Cersei est surprise: les CDC font un petit coucou à GoT en une, et saluent un art du buildup dont la WWE ferait bien de s'inspirer. Les vignettes attendent vos légendes sagaces ici.

Aimez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter

Commentaires récents

Les Vignettes des Cahiers


Merde, j’ai toujours été nul au Puissance 4.


Retrouvez ici toutes nos vignettes !


Quotes of the Cahiers

"I'm gonna leave him in a pile of blood, and urine and vomit."
Brock Lesnar à propos de John Cena

"At 9 am Eastern time tomorrow, the WWE Network goes live. But the problem is you’re all gonna be so overwhelmed by the incredible content available, you won’t be able to turn it off. Adults will lose their jobs and kids will be expelled from schools for lack of attendance. In fact, you’re gonna be so mesmerized by the incredible content of the WWE Network that you won’t even have time to remove the garbage from your houses. Your places are gonna start to stink, rats will move in, and they’re gonna look like bigger pigsties than they already do. Ultimately, the government is gonna come along and condemn your homes and you will all be left homeless defending yourself on the street. Thank you very much."
Bad News Barrett

"He’s twisting him so much his twin brother is getting dizzy !"
JBL commentant un Giant Swing d'Antonio Cesaro sur l'un des frères Uso.

"I think I'm a little too old for you Jerry. I'm 26, I know you like them younger."
AJ Lee, à Raw, s'adressant à Jerry Lawler

"It looks like James Storm has had more partners than Taylor Swift lately, he should probably get tested"
Bad Influence

"Having watched that… I regret the doctors in Canada saving my life.”
Jerry Lawler, après le segment où Mae Young a accouché d'Hornswoggle.

"What's running through John Cena's mind? I don't give a crap what's running through his mind. What's more important is what's running down his leg."
Brock Lesnar

"Yes. Stop sending dumb tweets like this one. RT: @Kid_Antrim Any advice for me?"
Paul Heyman, sur Twitter

"With Kofi Kingston as the Intercontinental Champion, the bar has been lowered. And when the bar’s been lowered, mediocrity becomes acceptable. And when mediocrity becomes acceptable, society crumbles. And when society crumbles, civilization will end as we know it.”
Le Miz, Hell in a Cell

"Can you figure that? She's not able to get a date! I mean, even Natalya is able to get a date!"
Eve à propos de Layla

"I understand that you barbaric buffoons could easily eviscerate me and dispose of me like common trash. However, if you do so, I will not be a victim. I will be a martyr. A martyr for anyone who appreciates a sophisticated mind."
Damien Sandow, à DX.

"Apparently, giants can win the Super Bowl, but not matches at WrestleMania. You’re like ‘The Reverse Undertaker’. Who are you going to lose to this year? The boxer or the sumo wrestler?”"
Cody Rhodes au Big Show

"The Kliq is back, which is kind of ironic because "click" is the noise the audience's remote control makes every time Kevin Nash pops up on their TV screen."
CM Punk

"It's a conspiracy! C... O... N.... Spiracy!"
R-Truth

"I understand that... that Vince McMahon's gonna make money despite himself... he's a millionaire who should be a billionaire... you know why he's not a billionaire? It's because he surrounds himself with glad-handing nonsensical yes-men like John Laurinaitis, who's gonna tell him everything he wants to hear... and I'd like to think that maybe this company will be better after Vince McMahon is dead, but the fact is it's gonna get taken over by his idiotic daughter and his doofus son-in-law and the rest of his stupid family."
CM Punk

"These people are not Jimmies. They are the greatest fans in the world!"
John Cena, à R-Truth qui venait de qualifier le public de Raw de "Little Jimmies".

"Can you imagine if Sheamus wins this thing? I mean, the international ramifications, I mean the buyrate, I’m talking about the demographic change and everything? If Sheamus wins this match, it will be huge, not only for him but for the Smackdown brand."
Booker T., pendant un Title Match opposant le champion poids lourds Randy Orton à Sheamus.

"When I’m done with him, he’s gonna have barbecue sauce fueling out from his belly button like a geyser."
Michael Cole à propos de Jim Ross

"The WWE has gone from the powerful "Austin 3:16" to the dominant and iconic "can you smell what the Rock is cookin?"... all the way to "You can't see me"? You can't see me, what are you, playing peek-a-boo? Believe me, we all can see you. A blindfolded, sleeping, stuck in the basement Stevie Wonder can see your monkey ass. How in the hell do you think we can miss you come out here with your bright ass purple shirt, before that bright green shirt, bright orange shirt like a big fat bowl of Fruity Pebbles?"
The Rock à John Cena

"Jerry Lawler has forgotten more about wrestling than the Miz has ever known."
CM Punk

"If anyone says you can't do something, if anyone says you can't live your dream... Believe them, because you can't."
The Miz

"William Regal did the real work with this young man. Shawn Michaels took $3000 from him, that's all he ever did."
CM Punk à propos de la formation de Daniel Bryan

"I would RKO my own grandmother if it meant keeping this title. And then I'd RKO YOUR grandmother just to see the look on her face."
Randy Orton, à Sheamus

Virgil: - Ted, what are you going to do for protection?
Ted DiBiase, jetant un coup d'oeil à Maryse: - Go to the drugstore.

"Her teeth are going to be like the Ten Commendments after this match: all broken."
Alicia Fox, à propos d'Eve Torres

"Layla is not married. She deserves a good husband. I should marry her before she meets him."
Jerry Lawler

"If I suck, why would a Perry deli – the top Perry deli – name their top-selling sandwich after me? It's called the Swaggie. It smells like freedom."
Jack Swagger

"I realize how much of a starmaking performance I had in McGruber. The reviews have been off the charts. As a matter of fact, they are speaking of a possible early Oscar nomination."
Chris Jericho

"I'm sure your mom's uterus is awesome."
Vicki StElmo à Vladimir Kozlov

"If we were in your era, I'd put a Sharpshooter on you faster than you can put a pair of cheap sunglasses on an ugly kid."
The Miz, à Bret Hart.

"When I look at you I don't see fans. I don't even see people. I see money, money, money, money. Dollar signs, dollar signs, dollar signs, dollar signs. With some of you, a lot of dollar signs because I see a lot of fat people in the audience and I know you paid for two seats. Thank you very much!"
Batista à Raw.

"We are real women with the body that God created us with."
Mickie James, la femme aux implants mammaires en silicone qui explosent dans le ring.

Don Johnson: "This is a mistake!"
The Miz: "Mistake? No. Pink shirts and white suits, that is a mistake."

"One nation under Punk, undivisible, with integrity and sobriety for all!"
CM Punk

Michael Cole: "Our guest at ringside, Marisse. Welcome."
Maryse: "Oh my god, Michael Cole, you vintage nerd. You can't even say my name right. I should punish you and just give you my French kiss."

"If I see you in my match tonight, I'm gonna tear your intestins out and jump rope with it. And that's not all. I'm gonna take my two fingers, I'm gonna dig up your nosedrills and I'll rip your brain out. And I'm gonna put it in a newspaper and I'm gonna smash it against a window."
Mike Tyson à Hornswoggle

Ted DiBiase: "My movie, the Marine II, is superior to the original Marine."
Cody Rhodes: "Ted, my fifth grade graduation video is superior to the original Marine."

"I'm on Raw, you're on Smackdown... Long distance relationships don't work, Chris."
Big Show

Jerry Lawler, après une promo de Maryse où elle a qualifié Melina de "petite poupée": "Did she just say poupée? Do you know what that means in French?"
Michael Cole: "What?"
Jerry Lawler: "I... I can't say it!"

"I respect her. There are a lot of things that she does that I couldn't do, being the size that she is."
Michelle McCool à propos de Mickie James.

"We have MVP on the stage, and PMS in the ring."
Goldust, à propos des divas assemblées dans le ring pendant les Slammy Awards 2009.

"It was kind of like the 300 at the battle of Thermopylae, but with better abs".
John Morrison à propos de la fin de son match à Survivor Series, quand il s'est retrouvé à 1 contre 3.

"Hi, I'm John Morrison, and one time I drove my Lexus 700 miles on a tank full of my own urine."
John Morrison

"I always said if I could put my brain in Andrew’s body he’d be a 20-time world champ."
Edge à propos de Andrew "Test" Martin